Je suis triste... J'ai abîmé les oreilles de la lapinette à force d'essayer de les coudre droit sur le haut de sa tête. Pour une raison qui m'échappe (mais surtout faute d'expérience), elles partent toujours dans tous les sens et tombent mollement sur le côté de sa jolie bouille.

8

 

En même temps, elles ne sont pas super réussies mes oreilles (enfin, celles de la miss. Les miennes sont au poil). C'est peut-être l'occasion de profiter de mes deux semaines de pratique ardue pour les recommencer. 

9

 

Et me voilà repartie, munie d'une patience d'apprentie sorcière (les pouvoirs en moins), pour le crochetage d'une nouvelle paire d'oreilles. Cette fois, je m'applique à vérifier régulièrement la régularité des mailles entre l'extérieur et l'intérieur des esgourdes de ma choupette.

7

 

La nuit n'a pas tardé à me rattraper et mes yeux, bouffis par la concentration, étaient tout secs d'avoir oublié de cligner régulièrement. Il a bien fallu que je reste raisonnable, afin que la fatigue ne me fasse pas rater mon ouvrage.

"A demain", ai-je murmuré à la petiote. Elle n'a pas répondu, mais je me doute qu'elle est lasse d'avoir la tête détachée du corps. Qui ne le serait pas ?