... Avec sa frimousse à tendresse, ses grandes oreilles mal coiffées et son regard à serrer le coeur. 

J'ai toujours été une mordue des doudous. Plus ils ont l'air d'avoir fait une bêtise, plus ils me font craquer. Et le petit Lucien a l'air d'avouer qu'il a mangé tout le chocolat.

Mais je ne pourrai jamais lui faire de câlins, car il n'est pas en vente (enfin, je voulais dire à l'adoption, bien sûr) et je ne le rencontrerai jamais.

J'ai fini par me dire que je pourrai essayer de faire naître de mes p'tits doigts boudinés, un petit lucien et j'ai acheté le livre. 

Oui, mais voilà, ne s'improvise pas crocheteuse qui veut ! Bien vite, j'ai compris qu'avant de devenir une maman pour petit lapin en laine de coton, il fallait que je repasse par l'école du crochet. 

Après un mois à faire des noeuds avec mes doigts autour des pelotes de laine et des crochets, la langue coincée entre les dents pour ne pas perdre le fil de ma concentration, j'ai fini par me lancer...

1

 

Je détaillerai plus tard la difficulté du travail et mon avis sur la chose. J'avance à bave d'escargot et j'ai bien du mettre 3 semaines pour faire et défaire chaque petit membre. 

2

Aujourd'hui, j'ai commencé à assembler mon petit lapin. Le petit visage n'est pas encore sculpté et tout ne tient qu'avec des épingles, mais je sais déjà que Lucien restera unique et que ma petite réalisation n'aura pas la même frimousse.

3

Mais qu'importe, elle aussi sera unique. Je dis elle, parce que je trouve qu'elle a une frimousse de fille...

4

J'espère que la semaine prochaine, j'aurai eu le temps de l'assembler et de la sculpter.